Missions du professeur d’enseignement général en lycée professionnel


  • Son enseignement est polyvalent : Lettres-Histoire-Géographie.
  • A raison d’un service de 18 h hebdomadaires il enseigne soit à des élèves de première et deuxième année de Certificat d’Aptitude Professionnelle, soit à des élèves de seconde, première et terminale qui se destinent au baccalauréat professionnel en trois ans.
  • Il dispense à ces élèves une culture générale qui est le pivot de l’enseignement en alternance, une culture concrète et associée à la spécialité choisie, c’est-à-dire participant à une meilleure maîtrise des techniques professionnelles enseignées en parallèle.
  • Il assure l’encadrement pédagogique en classe mais également pendant les périodes de formation en entreprise (stages) ou à l’étranger (programme Leonardo).
  • Il est au plus près des élèves en les guidant dans leur orientation, en les aidant à construire leur projet personnel, le suivi individuel de l’élève étant une particularité du LP.

Les conditions d’admission au Master


L’inscription au master MEEF, quels que soient la mention et le parcours, est ouverte aux candidats titulaires d’une licence :

  • Une licence du même domaine disciplinaire pour tous les parcours de MEEF (en l’occurrence : licence de Lettres ou d’Histoire ou de Géographie).
  • Une licence (ou diplôme équivalent) d’un autre domaine. Tout changement de domaine donne lieu à un examen du dossier, éventuellement à un entretien avec le responsable de la formation.

Téléchargement

Plaquette de présentation

M1 : Contenus et modalités

Une modalité de formation hybride

  • En présentiel à l’ESPE Campus Condorcet LIMOGES

Plusieurs regroupements dans l’année

  • A distance sur la plateforme d’apprentissage Community-ESPE

Classes virtuelles

Forum de discussion

Dépôt de ressources en ligne

Activités individuelles et collaboratives

Accompagnement tutoré par un enseignant référent

Réussir le master et réussir le concours


Le Master MEEF se prépare en deux années. Le concours CAPLP se prépare et se passe la première année (épreuves écrites au printemps, épreuves orales en fin d’année universitaire)

La formation du parcours PLP se présente sous la forme de quatre Unités d’Enseignement (UE) complémentaires :

Unités d’Enseignement (UE) Heures de formation     ECTS
UE1 Contexte de l’exercice du métier 108h 12 ECTS
UE2 Recherche et Langue Vivante 75h  22 ECTS
UE3 Savoirs et savoir-faire disciplinaires 424h  37 ECTS
UE4 Didactique et mise en situation professionnelle (stage et TICE compris)   169h  49 ECTS

Les quatre UE sont présentes à chacun des quatre semestres et prises en charge par des enseignants formateurs disciplinaires et de terrain. Un enseignement adapté permet d’acquérir le C2i2e. La première UE apporte une culture générale sur le lycée professionnel, sa place dans le système éducatif, le rôle qu’y tient l’enseignement général, mais aussi la sociologie et la psychologie des publics, la connaissance des grands courants pédagogiques La troisième UE pluridisciplinaire permet d’acquérir les connaissances scientifiques et méthodologiques indispensables à la réussite au concours du CAPLP, au Master et à l’exercice du futur métier de PLP. La quatrième UE consacrée à la didactique comprend des cours et le suivi des stages : stage de pratique accompagnée en M1, stage en responsabilité (9 h hebdomadaires) tout au long de l’année de M2. Enfin la deuxième UE consacrée à la recherche se situe à l’articulation des trois autres axes et inclut des cours de LV.

Contact à l’ESPE : 

Organisation des stages du master MEEF


Au cours de l’année universitaire de M1 le public inscrit au Master MEEF a le statut d’étudiant (stage PA) auprès de l’ESPE de l’Académie de Limoges. Au cours de la seconde année de M2 les lauréats au CAPLP ont le double statut de professeurs stagiaires (stage RESP, 9 h hebdomadaires) auprès du Ministère de l’Education Nationale/Rectorat de l’Académie de Limoges et d’étudiants (Master 2) auprès de l’ESPE de l’Académie de Limoges.

Les étudiants ayant validé le M1 mais ayant échoué au concours pourront le représenter en M2 avec des heures de préparation spécifique.

Le CAPLP est un concours national (JO du 27-04-2013)


Plusieurs conditions sont requises pour l’inscription au concours : être de nationalité française ou ressortissant d’un état membre de l’Union Européenne ; avoir un casier judiciaire vierge, avoir obtenu un M1 ou être inscrit en M1 ; être apte physiquement. L’inscription au concours se fait sur le site internet du ministère de l’Education Nationale.

Les programmes du concours sont ceux du collège et du lycée professionnel ; dans le cas de l’histoire et de la géographie ils portent sur des questions issues de ces programmes.

Admissibilité : deux épreuves écrites (une par valence), d’une durée de 5 h chacune, affectée l’une et l’autre d’un coefficient 2.

Admission : deux épreuves orales comportant chacune un entretien avec le jury.

  • une épreuve de mise en situation professionnelle sous la forme soit de l’étude d’un texte littéraire inscrite dans un projet pédagogique, soit d’une leçon en histoire ou géographie (coefficient 4),
  • une épreuve sur dossier sous la forme soit de l’étude d’une séquence d’enseignement en lettres, soit de l’analyse scientifique et de l’utilisation pédagogique d’un corpus documentaire en histoire ou en géographie (coefficient 4).

Les valences des deux épreuves orales sont déterminées par un tirage au sort.

La stagiarisation, puis la titularisation en tant que Professeur de Lycée Professionnel (PLP)


Les concours de recrutement des professeurs du second degré sont nationaux.

Après l’obtention du concours et du Master 1 MEEF, les lauréats, désormais étudiants en Master 2, sont nommés professeurs stagiaires. Ils sont donc affectés dans une académie pour effectuer un stage d’un an – à mi-temps, payé plein temps – dans un établissement et inscrits à l’ESPE de la même académie.

La stagiarisation et la titularisation interviennent après avoir satisfait aux conditions suivantes :

  1. la réussite au concours en fin de M1 et l’admission en M2 pour la stagiarisation,
  2. la réussite au master MEEF pour pouvoir prétendre à la titularisation ou à un autre master, à la condition de suivre une formation complémentaire et professionnelle dans le cadre d’un Master 2 MEEF.

Reste à obtenir, pour la titularisation, un avis pédagogique favorable de l’employeur, représenté par les corps d’inspection et/ou les tuteurs ayant effectué le suivi des personnels stagiaires, à l’issue du stage en responsabilité.

Affectation, rémunération et carrière


Une fois la titularisation obtenue, les professeurs formulent des vœux en vue de leur future affectation l’année suivante. Cela se fait dans le cadre du mouvement national à gestion déconcentrée.

La rémunération est évolutive car elle augmente au fur et à mesure que sont franchis les échelons du grade. Chaque professeur est noté annuellement, ce qui permet de franchir les échelons à des vitesses variables (grand choix, petit choix, ancienneté).

Les stagiaires M2 seront classés à l’échelon 1 (3 mois), puis 2 (9 mois) pour être titularisés à l’échelon 3 (cf. site http://www.education.gouv.fr/). Un professeur débute dans la classe normale de son corps et peut intégrer la hors-classe ensuite, la rémunération est alors plus élevée.

La carrière est évolutive, des orientations étant possibles :

  • en se présentant au concours interne ou externe de l’agrégation,
  • en intégrant une équipe de formation continue,
  • en devenant sur concours inspecteur (IEN, IA-IPR),
  • en devenant sur concours chef d’établissement,
  • en devenant PRCE (professeur certifié) ou PRAG (professeur agrégé) dans l’enseignement supérieur,
  • en soutenant une thèse pour accéder à un poste de maître de conférences, puis de professeur des universités,
  • en étant détaché dans d’autres administrations.

Compléments d’information sur la carrière :  cliquez ici